Ashita no Joe (SNES) (Japan)

Publié le: vendredi 12 octobre 2018 - par Seve Sky

Ashita no Joe

Ashita no Joe est une simulation de boxe dans laquelle le personnage titre, Joe, affronte une série de huit adversaires, aux styles, forces et faiblesses variées. Le jeu propose un mode 1 joueur ainsi que la possibilité d’affronter un partenaire humain. Le mode « un joueur » ne permet cependant pas de choisir son personnage, ce qui apporte paradoxalement un plus au jeu : les adversaires deviennent rapidement plus fort que Joe, leurs coups sont plus diversifiés, et le joueur est obligé d’adopter une approche « tactique » pour éviter le K.O. immédiat.
Le gameplay est le suivant : chaque adversaire dispose de trois barres de vie : le combat s’achève donc à votre troisième défaite. Le combat se déroule en continuité, les dégâts infligés par le perdant du round sur son vainqueur restent ainsi tels quels. Les options de combats sont limitées à deux touches (parer et frapper) que les touches directionnelles permettent de varier (position de la protection et pour les coups, direct, uppercut, droite et crochet.)
Le joueur doit ainsi repérer l’approche la plus adaptée contre son opposant : certains ont ainsi une mâchoire de verre et subiront de grands dégâts lors d’uppercut, mais le même coup assené à d’autres personnages vous abîmeront le poing. De même, le joueur devra décider s’il doit jouer de son allonge du joueur ou la rapidité de ses coups pour défaire son adversaire.
Chaque round remporté sera récompensé par une petite animation sympathique : alors que les scores s’affichent, les deux adversaires continuent à se battre à l’intérieur et hors du ring – le héros peut même perdre après que vous l’ayez mené à la victoire lors d’un ultime sursaut de son adversaire.
En bref, un jeu sympa et stimulant, mais rapidement achevé et oublié : son personnage unique, s’il est justifié par l’aspect stratégique du jeu, rend la durée de vie d’Ashita no Joe très courte.

Commentaires ()

Commentaires ()

Qui êtes-vous ?
Votre message

Vous aimerez peut être